Se connecter
2017-2018
News
Le BF41 CEDE ENCORE EN FINALE

Le BF41 CEDE ENCORE EN FINALE

il y a 2 semaines

U18 R1

Le BF41 CEDE ENCORE EN FINALE

Article NR. Blois (R1) - Amilly (R1) : 1-4 Les jeunes Blésois se sont inclinés face à une équipe dont ils avaient pourtant triomphé à deux reprises en championnat.

Les joueurs d’Aurélien Terrier voulaient se venger de la saison dernière, où ils avaient déjà atteint la finale de la coupe de Centre-Val de Loire mais s’étaient lourdement inclinés contre le Tours FC (2-6). Ils ont pourtant concédé une nouvelle défaite face à Amilly, hier à Vierzon.
Blois entamait cette finale en maîtrisant le jeu et le ballon, se créant d’entrée une bonne occasion de but (7e). Les Amillois subissaient, sans jamais perdre leur organisation. Tout allait se jouer en trois minutes. Blois se créait deux superbes occasions de but, d’abord par Borel, monté aux avant-postes, qui expédiait un bolide de 20 m que Poisson déviait au prix d’une belle parade (26e) ; puis dans la foulée, ce même Poisson allait encore se distinguer par un arrêt réflexe sur un tir du Blésois Sbai, seul à 10 m. Mais c’est bien Amilly qui ouvrait le score. Suite à une récupération en milieu de terrain, Gouyon exploitait à merveille une erreur blésoise pour tenter sa chance de 25 m, son tir passant au ras du poteau (0-1, 29e).
“ Nous avons été mauvais de bout en bout ” C’était le début d’une période difficile pour les Blésois, complètement désunis, notamment au milieu de terrain, perdant beaucoup de ballons et manquant d’efficacité aux abords de la surface adverse. Ils allaient commettre l’irréparable lorsque l’Amillois Koffi prenait toute la défense à revers et se faisait sécher (45e). Le Loirétains se faisait justice lui-même en transformant le penalty incontestable juste avant la pause (0-2).
La seconde période ressemblait un peu à la première, avec une domination blésoise mais stérile en attaque et une faiblesse dans le placement défensif. C’est logiquement qu’Amilly, par son virevoltant milieu Koffi, allait crucifier la défense blésoise en se jouant de tout le milieu de terrain pour donner le ballon à Bagriyannik. Celui-ci expédiait une transversale pour Celik qui, d’un tir croisé, marquait le troisième but de son équipe (0-3, 54e).
Les Loir-et-Chériens prenaient un coup derrière la tête, d’autant que Poisson continuait de faire des merveilles, notamment en claquant en corner une tête de Gosseaume à bout portant (61e). Blois allait pourtant réduire la marque par Rochereau, qui profitait de la seule erreur du gardien amillois sur une sortie hasardeuse (1-3, 69e). Traoré avait la balle du 3-2 mais sa reprise passait au-dessus (78e).
Mais une nouvelle fois, c’est sur un ballon perdu au milieu et vite donné sur le côté gauche que Beaumel parachevait la victoire d’Amilly par un tir croisé (1-4, 87e). Les Amillois pouvaient exulter, ils tenaient leur victoire, amplement méritée. « Il n’y a rien à dire si ce n’est que nous avons été mauvais de bout en bout et surtout dans les zones de vérité… », regrettait l’entraîneur, Aurélien Terrier.
Le président François Jacob admettait également la supériorité adverse. « Nous avons des occasions franches notamment en première période que nous n’arrivons pas à concrétiser. Amilly doit en avoir en tout quatre ou cinq, et ils marquent quatre buts. Il faut les féliciter et savoir perdre, car une finale de coupe n’a rien à voir avec le championnat. On ne gagne pas par nature, il faut le mériter. »
Mi-temps : 0-2. Arbitre : M. Ayar. Buts : pour Blois, Rochereau (69e) ; pour Amilly, Gouyon (29e), Koffi (45e sp), Celik (54e), Beaumel (87e).

Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

FACEBOOK

VIDÉOS

PHOTOS

Montée en NMontée en NMontée en NMontée en NMontée en N