BLOIS FOOTBALL 41

Une passion, la formation


2018-2019
News
Le BF41 grimpe à la 2e place
< | >

Le BF41 grimpe à la 2e place

Publié le 02 septembre 2018 par

Le BF41 grimpe à la 2e place

ARTICLE NR.

Blois - Trélissac : 2-0. Grâce à cette nouvelle victoire, les Blésois sont à égalité de points avec Moulins/Yzeure qui les devance juste à la différence de buts.

A trois minutes près, le Blois Foot 41 pourrait être ce matin le leader de la poule B du championnat de National 2. Il a fallu que Moulins/Yzeure marque un deuxième but à la 87e minute face à Mont-de-Marsan (2-0) pour venir lui chiper la première place.
Deuxièmes avec deux victoires et deux nuls en quatre matchs, les Blésois n’en réussissent pas moins un début de saison excellent pour un promu. Mais au-delà du discours de prudence du coach (lire ci-contre), il faut se souvenir qu’il y a onze ans, le club avait réussi le même départ à ce stade de la compétition pour finir huit mois plus tard… à la dernière place avec 11 points de retard sur le premier non-relégable.
Baana-Jaba ouvre son compteur sur un joli doublé L’homme du match, samedi, ne peut être que Wilfried Baana-Jaba, auteur des deux buts de son équipe. Sur le premier, il a bénéficié de la déviation de Kimmakaon pour venir dribbler le gardien et marquer dans le but vide (1-0, 8e). Sur le deuxième, il n’a eu besoin de l’aide de personne : une accélération côté gauche suivie d’une frappe enroulée en pleine lucarne (2-0, 38e). Blois a marqué deux jolis buts mais s’est également procuré d’autres occasions comme cette frappe trop écrasée de Mongomba (35e), le centre-tir de Mongomba (58e) ou la frappe de Popineau bloquée par le gardien (78e).
Et Trélissac dans tout ça ? Eh bien, les Périgourdins, plombés par leur entame catastrophique sont passés au travers de la première période, et si leur seconde a été bien meilleure – ce qui n’était pas difficile – il leur a tout de même fallu attendre la fin de match pour se montrer dangereux par Delanys (86e, 89e), Dutard (88e) et Porcheron (90e+1). En faisant deux changements à la mi-temps, le coach de Trélissac Pavlé Vostanic, ancien Blésois (février 2007-juin 2009), avait essayé d’inverser la tendance. En vain.
Pour Blois, tous les voyants sont au vert avant le déplacement à Nîmes samedi prochain, mais il y a tout de même deux bémols : les quatre avertissements reçus hier et les sorties sur blessures musculaires de deux attaquants : Kimmakon (cuisse) et Touncara (adducteurs).
Un mot pour finir pour dire que dans ce championnat où les favoris annoncés sont ceux qui jouent le moins au foot, Blois (2e) et Trélissac (8e), programmés pour ne viser que le maintien, ont livré hier un match très agréable et méritent largement leurs places dans la première moitié du tableau. Même si la saison est encore très longue…

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.